17 février 2008

Poiret l'audacieux

Les prix se sont envolés ce 14 février à la vente des vêtements et accessoires provenant de la garde-robe de Denise Boulet-Poiret, femme du célèbre couturier. Les 128 lots, qui ont tous trouvé acquéreurs, ont totalisé 608 040 euros, faisant pour beaucoup "exploser" les estimations. Si l'on pouvait s'offrir quelques effets (ensemble de 4 mouchoirs, fond de robe) à 40 euros (la plus petite adjudication), le record a été décroché par un manteau de lainage écru à bandes prunes de 1920 avec 80 000 euros (voir l'ensemble des... [Lire la suite]
Posté par objetsensible à 18:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 février 2008

L'épingle de cravate

Dans la première moitié du XVIIe siècle, au cours de la guerre de Trente ans, la cravate est introduite en Europe par les mercenaires croates au service du roi de France. Son usage était alors une coquetterie, servant essentiellement à masquer la chemise que l’on changeait fort peu à cette époque… C’est avec la cravate au nœud anglais ou ascot, que l’épingle de cravate fait son apparition. Caractéristique à partir de la fin du XVIIIe siècle, ce nœud consiste à passer 2 fois autour du cou la cravate (une bande de tissu taillée dans une... [Lire la suite]
Posté par objetsensible à 21:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
12 février 2008

Paul Poiret aux enchères

Beaussant-Lefèvre organise à Drouot le 14 février la vente d’une partie de la garde-robe de Denise Boulet-Poiret, l’épouse de Paul Poiret, provenant des enfants de Colin Poiret, fils de Denise et Paul Poiret.Une trentaine de robes, des manteaux, des vestes, des gilets, des burnous, des jupes, six paires de souliers, des écharpes, des châles, des mantilles, plusieurs robes d’enfant, des chemises de nuit, des jupons, des nappes, une malle à chapeaux Vuitton, marquée Paul Poiret Paris, plusieurs tableaux peints par Paul Poiret… 124 lots... [Lire la suite]
Posté par objetsensible à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2008

Le Rouge baiser a 80 ans

En 1927, Paul Baudecroux, chimiste, créait Rouge baiser. Une véritable petite révolution : c'est le premier rouge indélibile. Il "résiste à tout, même aux baisers". Son créateur aurait trouvé son nom en écoutant une oeuvre lyrique. Sa notoriété doit également beaucoup à son logo, dessiné en 1949 par René Gruau. Avec cette identité visuelle, une femme aux yeux bandés et aux lèvres fardées de rouge, symbolisant la séduction et l'élégance made in France, Rouge baiser traversera l'Atlantique, et Audrey Hepburn en fera son rouge... [Lire la suite]
Posté par objetsensible à 17:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 février 2008

1er salon du vintage à Paris

Il était tant ! Après Lyon, Marseille (si si, la province en a remontré à la capitale en matière de tendance, mais sur le site, ils préfèrent dire "Comme Londres, Milan ou New-York"), Paris va avoir son salon du vintage. Les férus du genre se retouveront donc les 9 et 10 février à l’Atelier Richelieu (dans le 2e arrond.).Vêtements, accessoires de mode et mobilier, les collectionneurs, les modeuses et modeux devraient pouvoir y trouver leur bonheur. On pourra aussi s’y balader pour l’ambiance, la beauté du lieu et la musique... [Lire la suite]
Posté par objetsensible à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 février 2008

L'âme des objets

La sortie, début janvier, du livre de François Vigouroux tombe à pic pour démarrer ce blog. Après le psychanaliste Serge Tisseron, ce psychologue-écrivain explique à un public non spécialiste comment l’esprit vient aux objets avec L’âme des objets, aux éditions Hachette. Au travers de petits récits, l’auteur tente de nous apprendre ainsi comment et pourquoi une relation se noue entre une personne et un objet : statue, robe, jouet, crucifix… tous sont les témoins d’une partie de notre vie et constituent en cela une part de nous-mêmes.... [Lire la suite]
Posté par objetsensible à 21:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]