04 octobre 2009

Hermès, carrément solidaire !

Hermès a réédité au profit de la FIDH - Les droits de l’homme pour tous son carré "Perspective", qui avait été dessiné par Cassandre en 1951.Ce foulard de 70 cm x 70 cm, imprimé sur soie vintage dans les coloris bleu glacier et kaki et personnalisé par Jane Birkin, ambassadrice de l’association, illustre la dynamique d’envolée vers l’espace et la projection vers l’avenir. Il est vendu en exclusivité par souscription par la FIDH, sur son site Internet, au prix de 215 euros.
Posté par objetsensible à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 septembre 2009

Louboutin - Ladurée : hummm...

Christian Louboutin et la maison Ladurée ont uni leurs talents pour donner naissance à un macaron et son coffret. Un mariage de gourmandise plutôt réussi : aux saveurs de figue et de datte, le macaron bicolore, rouge et noir, élaboré par le patissier Philippe Andrieux, rappelle bien-sûr les escarpins Louboutin à la semelle rouge, mais aussi la Méditerranée, chère au coeur du créateur. Lui a dessiné les coffrets, carrés ou rectangulaires contenant de 6 à 18 macarons et évoquant en trompe-l’oeil des accessoires de mode.Vite, ce sont des... [Lire la suite]
Posté par objetsensible à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 août 2009

Le sac pliable Longchamp relooké

L'ANDAM (Association nationale pour le développement des arts de la mode), qui repére et soutient les nouveaux talents de la mode, fête ses 20 ans. A cette occasion, la Maison Longchamp a demandé à 3 lauréats de cet organisme de relooker son sac pliable.Charles Anastase a dessiné un élégant motif.Jeremy Scott, créateur américain à l'imagination débordante qui a déjà collaboré avec la marque, a orné le sac avec son propre portrait.  Bless, la marque des deux designers Desiree Heiss et Ines Kaag, a créé un sac-bijou, entièrement... [Lire la suite]
Posté par objetsensible à 22:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 septembre 2008

Le sac récup d’Agnès b

Après le grand cabas en mars dernier, les boutiques Agnès b proposent une besace 100 % recyclée.Ces sacs, tous uniques car tous différents, sont réalisés par Bilum qui a récupéré les bâches de déco des magasins.Lavées par une entreprise de réinsertion sociale, ces bâches sont ensuite cousues par des personnes handicapées au sein de centres d’aide par le travail. Les sangles, quant à elles, sont créées à partir de ceintures de sécurité de voiture récupérées dans des casses ou déstockées.Créatif, écolo : le nouvel it bag de la rentrée.
Posté par objetsensible à 20:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2008

Karl Bear

A l’heure où est publié ce billet, nous sommes à H-15 de la mise en vente en ligne sur steiff.de du Karl Bear.Le 15 septembre, le fou de mode, le collectionneur d’ours de la célèbre Maison Steiff, l’inconditionnel du créateur, le tonton ou la grand-mère à pouvoir d’achat élevé… vont pouvoir acheter l’ours dessiné par Karl Lagerfeld à son effigie, à la demande de la marque allemande.Signes distinctifs ? Le fameux bouton dans l’oreille que portent toutes les créations de la Maison bien sûr, mais surtout l’emblématique chemise blanche à... [Lire la suite]
Posté par objetsensible à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 août 2008

Et le XVIIIe siècle créa la mode (5)

Dans le vent : l’éventailS’il fallait ne retenir qu’un accessoire de mode qui marqua le XVIIIe siècle, ce serait certainement l’éventail.En Chine où il constitue encore aujourd’hui, tout comme au Japon, un élément essentiel de l’art de vivre, le premier éventail était fait de plume. Et dès le IIe siècle, les artisans ont utilisé le bambou. En Europe, il faut attendre le XVIe siècle pour trouver des éventails pliants, importés par les Portugais. En France, il est introduit par Marie de Médicis et connaît un développement important aux... [Lire la suite]
Posté par objetsensible à 14:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 juillet 2008

Et le XVIIIe siècle créa la mode (3)

Les périodiques de modeSi un premier titre avait paru à Paris au XVIIe siècle, c’est au XVIIIe siècle que naît la presse de mode. Après 1750, les périodiques se multiplient, signe de la richesse et de l’importante évolution que connaît l’art vestimentaire. Parmi eux, La galerie des modes et du costume français, première revue entièrement consacrée à la mode et sans doute la plus belle. Parue de 1778 à 1787, elle offre plus de 400 gravures. Un témoignage exceptionnel sur les goûts de l’époque. Une longévité étonnante également (10... [Lire la suite]
Posté par objetsensible à 20:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 juillet 2008

Et le XVIIIe siècle créa la mode (2)

Les marchand(e)s de modesAu XVIIIe siècle à Paris, dans les plus beaux quartiers où le commerce se développe, les marchands et marchandes de modes tiennent le haut du pavé. Dans leurs boutiques, on peut trouver tout ce qui concerne l'ornementation des habits. Ce sont en effet les marchand(e)s de modes qui façonnent et garnissent les chapeaux, les bonnets, les mantelets (petits manteaux) et les robes des dames, réalisés par les tailleurs, couturières et autres bonnetiers.Rose Bertin demeure la plus célèbre marchande de modes du 18e... [Lire la suite]
Posté par objetsensible à 19:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juin 2008

Et le XVIIIe siècle créa la mode (1)

C’est durant le siècle des Lumières que le vêtement est hissé au rang des Beaux arts. L’importante réflexion des penseurs de l’époque sur le "beau" donne naissance à un terme et à une discipline, celle de "l’esthétisme", l'étude scientifique et philosophique de l'art et du beau. Le philosophe allemand Alexander Gottlieb Baumgarten (1714-1762) est le premier à employer ce terme d’esthétisme. S'inspirant du mot grec aisthesis, perception, il distingue l'étude des connaissances issues de la sensibilité et de la... [Lire la suite]
Posté par objetsensible à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 avril 2008

Précieux réticule

Si le réticule désigne, en optique, un dispositif permettant de faire des visées dans une lunette ou encore, en astronomie, une constellation de l'hémisphère sud, c’est, dans le domaine de la mode, un petit sac. L’évolution de la garde-robe, plus proche du corps durant le Directoire, favorise l’usage du sac à main. C’est le réticule qui tire son nom du latin réticulum, petit filet, dans lequel, de l’extrême fin du XVIIIe jusqu’au début du XXe siècle, les femmes rangent un mouchoir, un flacon de sel une vinaigrette, et plus tard leurs... [Lire la suite]
Posté par objetsensible à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]